• La journée de la femme bis

    La journée de la femme bis

    Accueillis par des petits gâteaux et des boissons chaudes ou fraîches, jeudi soir, les participants à l' atelier de discussion philosophique à la médiathèque, mené d'une main de maître par Guillaume Lanussé étaient plutôt nombreux (une vingtaine).

    La séance s'est divisée en deux parties : la première a consisté en une discussion et des questions autour d'un texte écrit et lu par Claire Chauzat. Texte humoristique sur l'éducation des jeunes enfants et les déboires des parents qui débutent...

     Après de nombreux échanges forts intéressants, Le Maître a donné les règles du jeu : par groupe de trois ou quatre personnes, élaborer deux questions philosophiques ...

    Et là vous me dites mais qu'est ce qu'une question philosophique ???

    Rien de plus simple : une question à laquelle on ne peut pas répondre, qui nous intéresse et qui intéresse le groupe.

    Après un choix difficile à faire puisque nous avons eu beaucoup de questions passionnantes telles : 

    - La femme est elle l'avenir de l'homme ?

    - L'instinct maternel existe-t'il ?

    - Comment survivre à la séparation d'avec son enfant  devenu grand ?

    - Est ce que le premier rôle des parents est éduquer ?

     

    Bref, vous le voyez, autant de questions que chacun peut se poser et auxquelles personnes n'a de réponse.

    Nous avons donc choisi une question qui interpellait nos plus jeunes participantes, deux adolescentes de 15 et 16 ans, aînées toutes deux d'une grande fratrie.

     

    Les aînés ont ils une place dans l'éducation des plus petits ?

     

    La journée de la femme bis

    Dès ce moment là les esprits et les cerveaux ont fumé.... chacun a pu grâce à des règles de participation établies à l'avance et respectées de tous, émettre son point de vue et rebondir sur les propos des participants.

    Il est impossible de résumer la discussion ni d'en tirer des conclusions mais sachez que grâce à la richesse des échanges et la gestion parfaite de notre "Maître" es philosophie, Guillaume, nous avons tous adoré cette soirée.

    Ragaillardis par tous ces échanges c'est vers 22h30 que nous nous sommes quittés pour un gros dodo bien mérité.